cours


 
Les indications * et ¤ désignent respectivement les racines latines et grecques.

 

 

 

Abaxial : Se dit d'un organe placé du côté opposé à l'axe principal.

Abscission : Zone à partir de laquelle se détache la feuille ou le fruit.

Aciculaire : Mince, allongé, en forme d'aiguille.

Acrotonie : De plus en plus abondant et développé vers l'apex.

Actinomorphe : Se dit d'une fleur dont les pièces florales sont symétriques par rapport à un axe (cf. Zygomorphe).

Adaxial : Se dit d'un organe placé du côté de l'axe principal.

Adventives (racines) : Racines supplémentaires qui naissent n'importe où sur la tige ou sur un rameau.

Aiguillon : Organe propre aux Cactées issu de stipule ou de feuille modifiée (les piquants naissent de cellules épidermiques et sous-épidermiques). On distingue les aiguillons externes portés par la périphérie de l'aréole du ou des aiguillons centraux portés par le centre de l'aréole.

Aisselle : Angle que forme la feuille ou le rameau avec la tige ou l'axe principal.

Allogamie : Mode de reproduction sexuée où la pollinisation du stigmate d'une fleur est assurée par le pollen d'une autre fleur de la même espèce (pollinisation croisée).

Alternes : Se dit d'organes insérés à des hauteurs différentes sur la tige.

Anatrope : Se dit d'un ovule dont le micropyle est proche du hile.

Androcée : Ensemble des étamines de la fleur.


Passiflore vitifolia - © Valérie et Richard - http://ecran.fond.free.fr

Anisophyllie : Inégalité des feuilles insérées à un même niveau.

Anthère : Partie terminale élargie de l'étamine qui renferme le pollen.

Anthocyane : Pigment bleu, violet ou roue pourpre, dissous dans le suc cellulaire.

Apex : Nom donné au sommet d'un organe.

Apical : Se dit de ce qui est situé à l'apex.

Aréole : Formation propre aux Cactacées d'où naissent les aiguillons, les soies, le duvet, les rameaux, ainsi que les fleurs.


Notocactus magni - © Valérie et Richard - http://ecran.fond.free.fr

Arille : Sur la graine, expansion tégumentaire dans la région du hile.

Article : Portion d'organe comprise entre deux noeuds.

Aubier : Partie du tronc située entre le coeur et l'écorce.

Autogamie : Mode de reproduction sexuée où la pollinisation du stigmate d'une fleur est assurée par le propre pollen de cette fleur (autopollinisation).

Axille : Chez les Mammifères, région située à la base du mamelon apical d'où naissent les fleurs.

Baie : Fruit charnu contenant une ou plusieurs graines.

Bractée : Petite feuille modifiée, souvent de forme et de couleur variées, qui se situe au voisinage d'une fleur.


Caduque (feuille) : feuille qui se renouvelle chaque année.

Calice : Enveloppe externe de la fleur qui, le plus souvent, recouvre la base de la corolle. Ensemble des sépales.

Cambium : Tissu méristématique (cellules aptes à se diviser) à l'origine des tissus vasculaires secondaires.

Campylotrope : Se dit d'un ovule courbe.

Carence : Privation ou manque d'un élément nutritif.

Carène : Pièce formée par les 2 pétales inférieures, dans la fleur des papilionacées.

Carpelle : ¤. Karpos : fruit. Organe creux qui renferme les ovules. L'ensemble des carpelles forme le pistil.

Cellulose : Bois formé par les plantes à partir du carbone de l'atmosphère (gaz carbonique).

Cephalium : Zone florale qui se caractérise le plus souvent par une abondante production de poils, de soies, etc. On distingue le vrai cephalium du pseudo-cephalium.

Cléistogame : Se dit d'une fleur qui ne s'ouvre jamais (il y a alors autopollinisation).

Coeur : Partie centrale de la tige ou du tronc, faite de moelle pour la plante jeune, de bois pour la plante adulte.

Collenchyme : Tissu de soutien formé de cellules vivantes dont les parois sont cellulosiques.

Collet : Zone d'une plante située entre la racine et la tige.

Concrescence : Soudure d'organe.

Corolle : Ensemble des pétales d'une fleur.


Fleur de lotus - © Valérie et Richard - http://ecran.fond.free.fr

Crénelé : Bordé de dents obtuses et arrondies.

Cristé : Se dit d'une malformation d'un organe qui prend l'allure d'une crête de volaille.

Décussé : Opposé par paire et à angle droit.

Déhiscent : Se dit d'un organe clos (anthère, fruit) qui s'ouvre spontanément pour livrer passage à son contenu.

Diaphragme : Bord saillant de l'axe floral au-dessus de la loge à nectar, qui ferme cette dernière comme une paroi intermédiaire.

Dichotomie : Division en deux. Mode de division de certaines tiges en rameaux bifurqués.

Dimorphisme : Qui peut avoir deux formes différentes ou successives. Se dit d'une plante dont la forme adulte diffère de la forme de jeunesse.

Engrais minéral : Engrais chimique de synthèse ne comprenant pas de carbone.

Engrais organique : Engrais naturel comprenant du carbone et provenant du monde vivant, animal ou végétal.

Epiderme : Ensemble des cellules superficielles de la plante qui protègent celle-ci.

Epiphyte : Se dit d'une plante qui vit sur une autre plante sans en tirer de nourriture.

Etamine : Organe mâle de la fleur. Elle comprend un filet, ordinairement grêle, supportant l'anthère.

Exine : Membrane externe du grain de pollen.

Extrorse : Se dit d'un pétale qui s'ouvre vers l'extérieur de la fleur.

Foliole (= Pinnule) : Chaque division du limbe d'une feuille composée.

Fronde : Feuille aérienne des Fougères portant des sporanges.

Fumure de fonds : Engrais à décomposition lente, en général organique et qui assure une réserve alimentaire à la plante dans le sol.

Funicule : Segment qui relie l'ovule au placenta.

Glabre : Dépourvu de poils (inverse de pubescent).

Glochide : Aiguillon barbelé, le plus souvent minuscule, qui se détache au moindre contact (typique des Opuntioideae).

Gynécée : Ensemble des carpelles.

Hile : Cicatrice laissée sur le tégument d'une graine par la rupture du funicule.

Humus : Produit organique provenant de la décomposition des déchets carbonés, animaux et végétaux. La décomposition ultérieure de l'humus libère des éléments minéraux assimilables par la plante.

Hygro : ¤. Humide. Hygrophile = qui aime l'humidité.

Hypocotyle : Segment de la gemmule situé sous les cotylédons.

Hypoderme : Tissu cellulaire situé sous l'épiderme.

Hypogé : Qui se développe sous la terre.

Indéhiscent : Se dit d'un fruit qui ne s'ouvre jamais spontanément à maturité pour libérer mécaniquement les graines.

Induction florale : Ce qui amène la floraison et la favorise. La réduction de la durée du jour permet la formation des boutons floraux de plusieurs genres (Kalanchoe, Chrysanthème).

Inerme : Sans épines ni aiguillons.

Infère : Se dit d'un ovaire placé au-dessous des insertions des pièces florales (s'oppose à supère).

Infundibuliforme : En forme d'entonnoir.

Intine : Membrane interne du grain de pollen.

Involucre : Ensemble des bractées situées à la base de l'inflorescence.

Lancéolées (feuilles) : En forme de fer de lance.

Ligule : Languette membraneuse à la face supérieure des feuilles de certaines plantes.

Limbe : Région principale, large et aplatie de la feuille.

Mamelon : Organe proéminent, en forme de mamelle, portant à son sommet l'aréole d'où naissent les aiguillons.


Cactus - © Valérie et Richard - http://ecran.fond.free.fr

Matière organique : Matière carbonée d'origine végétale ou animale dont l'évolution sous l'action des micro-organismes du sol donne l'humus.

Méristème : Tissu des régions embryonnaires. Il est formé de cellules aptes à se diviser. De ces divisions naissent les tissus définitifs (racine, tige, bourgeon...)

Micropyle : Orifice qui interrompt les enveloppes externes de l'ovule et par lequel le tube pollinique pénètre lors de la fécondation.

Mucilage : Substance végétale visqueuse qui gonfle au contact de l'eau.

Napiforme : En forme de navet.

Noeud : Se dit du point d'insertion d'une feuille ou d'un rameau sur la tige principale.

Obovale : En forme d'oeuf renversé.

Oligo-élément : Elément chimique qui agit à l'état de trace, mais est indispensable à la vie des plantes (Bore, Zinc, etc...).

Ombilic : Dépression à la base ou au sommet de certains fruits.

Ovaire : Partie du pistil qui renferme le ou les ovules. L'ovaire évolue en fruit après la fécondation.

Parenchyme : Tissu formé de cellules vivantes peu différenciées.

Pédoncule : Partie mince qui relie la fleur à la tige.

Périanthe : Ensemble des pièces florales (sépales et pétales) qui protègent les organes fertiles de la fleur (étamines et pistil).

Péricarpe : Paroi du fruit.

Péricarpelle : Partie de l'axe floral enveloppant l'ovaire.

Pétales : Pièces florales qui constituent la partie la plus interne du périanthe. L'ensemble des pétales forme la corolle.

Pétaloïde : Ressemblant à un pétale.

Pétiole : Partie rétrécie reliant le limbe d'une feuille à la tige.

-Phyte, Phyto- : ¤. Phuton : plante. Eléments.

Pinnule (= Foliole) : Chaque division du limbe d'une feuille composée.

Pistil : Organe femelle placé au centre de la fleur, composé normalement de l'ovaire, du style et du ou des stigmates.


Etamines et pistil d'une fleur - © Valérie et Richard - http://ecran.fond.free.fr

Pivotante : Se dit d'une racine qui s'enfonce verticalement dans le sol.

Placenta : Partie des carpelles d'où naissent les ovules.

Plastide : Organe cellulaire typique des végétaux contenant souvent un pigment (exemple : les chloroplastes verts).

Podarium : Tubercule foliacé né de la base de la feuille et portant l'aréole (cf. Mamelon).

Pollen : Ensemble des grains microscopiques produits dans les anthères.

Pseudo-cephalium : faux cephalium.

Ptéridophytes : groupe de végétaux cryptogames (sans fleurs ni graines) vasculaires (possédant des vaisseaux conducteurs de sève). Les ptéridophytes constituent un embranchement qui comprend les fougères et les groupes apparentés (lycopodes, sélaginelles, prêles). Les premiers ptéridophytes remontent à l'ère paléozoïque (Silurien).

Pubescent : couvert de poils fins, doux et courts.

Pulpe : Partie charnue ou juteuse d'un fruit.

Rameau : petite branche d'arbre.

Réceptacle : Partie libre de l'axe floral situé au-dessus de l'ovaire, en forme de tube, de cloche ou d'entonnoir.

Rejet : Rameau souterrain naissant directement de la racine ou du collet de la plante à partir duquel naît une nouvelle plante.

Rhizoïdes : Filaments par lesquels certaines algues se fixent, et qui font office de racines chez les mousses.

Rhizome : Tige souterraine des plantes vivaces qui pousse des bourgeons au dehors et émet des racines adventives à sa partie inférieure.

Rhizophore : Palétuvier, manglier (ainsi nommé parce que le tronc porte des racines latérales).

Scarieux : Organe membraneux, desséché et translucide.

Sépale : Pièces florales qui constituent la partie la plus externe du périanthe. L'ensemble des sépales forme le calice.


Nymphea - © Valérie et Richard - http://ecran.fond.free.fr

Spore : ¤. Spora : semence. Corpuscule reproducteur de nombreuses espèces végétales et de certains protozoaires.

Sporange : ¤. Aggos : réceptacle. Organes qui renferme les spores chez les cryptogames. Chez les phanérogames, organe producteur des spores mâles (loge de l'anthère) et femelles (nucelle de l'ovule).

Sporophylle : organe double formé d'une feuille et d'un sporange concrescent avec cette feuille.

Sporophyte : Appareil asexué producteur de spore.

Staminode : Etamine réduite devenue stérile.

Stèle : Le centre de l'axe est occupé par du bois.

Stigmate : Orifice du pistil, partie terminale d'un carpelle qui retient le grain de pollen et où il germe.

Stipe : Tronc non ramifié, recouvert par les cicatrices des feuilles, comme chez les palmiers, l'aloes.

Stolon : Ramification rampante de la base de la tige qui, en s'enracinant par l'extrémité libre, peut donner une nouvelle plante.

Stomate : Petit orifice de la tige ou des feuilles qui permet à la plante de respirer et de faire des échanges avec l'atmosphère (vapeur d'eau, gaz carbonique, oxygène). Cette ouverture peut se fermer ou s'ouvrir suivant les conditions extérieures. Elle est comparable aux pores de la peau chez l'homme.

Strobile : (*. Strobilus - ¤. Strobilos : Toupie). Epi porteur des sporanges.

Strophiole : Excroissance renflée autour du hile.

Style : Partie effilée qui prolonge l'ovaire et se termine par le ou les stigmates.

Succulent : Juteux, charnu, ayant emmagasiné de l'eau.

Originaires du Pérou, il existe environ 15 espèces de Matucana, certaines très variables. Milieu sec et sol poreux.
Exemple de plante succulente : Cactus (Matucana myriacantha)

Subéreux : Liégeux, constitué de liège.

Subulé : Allongé et pointu comme une alêne.

Supère : Se dit d'un ovaire placé au-dessus des insertions des pièces florales (cf. Infère).

Tépales : Terme qui désigne à la fois les pétales et les sépales lorsque ceux-ci ne sont pas distincts.

Thrips : Insecte microscopique (0,5 à 1 mm), parasite des tissus tendres chez la plante.

Tomenteux : Garnis de poils cotonneux, courts et doux.

Verticille : Ensemble de feuilles ou de rameaux naissant tout autour d'un axe sur un même noeud.

Xérophile : Plante aimant la sécheresse.

Xérophyte : Plante adaptée aux milieux très secs.

Zygomorphe : Se dit d'une fleur dont les pièces florales sont symétriques par rapport à un plan (cf. Actinomorphe).

 

 

Acervule : type de fructification caractérisant les champignons de l'ordre des Mélanconiales.

Akène : fruit sec à une graine ne s'ouvrant pas à maturité.

Aleurone : substance protéique constituant la réserve azotée d'un grand nombre de graines.

Apex : partie terminale d'un conidiophore ou d'une spore.

Apothécie : fructification en forme de coupe, pédicellée ou non, de certains champignons Ascomycètes. La face supérieure des apothécies porte les asques et les ascospores.

Ascospores : spore de champignons Ascomycètes produite à l'intérieur d'un asque.

Asque : cellule en forme de sac, libre ou contenue dans une fructification (périthèce, apothécie) à l'intérieur de laquelle se forment les ascospores.

Baside : cellule cloisonnée ou non, spécialisée dans la production de basidiospores.

Basidiospore : spore de champignons Basidiomycètes, portée par une baside.

Bec : extrémité de certains types de spores.

Certification : opération d'homologation des semences et des plants inscrits au catalogue des espèces et variétés.

Chiamydospore : spore de multiplication végétative, à paroi épaisse, ne se détachant pas du mycélium et assurant la conservation du champignon.

Chlorose : trouble physiologique d'origine variée, se manifestant par une décoloration du feuillage.

Cirrhe : masse de spores engluées dans un mucus sortant d'une pycnide.

Coenocytique : mycélium non cloisonné qui caractérise les Phycomycètes.

Columelle : extrémité renflée du conidiophore autour de laquelle se différencient les spores (dans un sporange = sporocyste).

Conceptable : organe creux (périthèce ou pycnide) renfermant des organes reproducteurs.

Conidie : spore de multiplication asexuée produite en général par bourgeonnement à l'extrémité de filaments mycéliens appelés conidiophores.

Conidiophore : filament différencié d'un champignon, spécialisé dans la production des conidies.

Contamination : terme utilisé pour désigner la phase d'installation d'un parasite.

Cordiforme : qui a la forme d'un cœur.

Corémie : conidiophores groupés en colonnette. Caractérise les champignons de la famille des Stilbacées.

Cryptogames : se dit des végétaux (champignons, fougères, mousses...) dont les organes de reproduction sont peu visibles, par opposition aux phanérogames qui portent des fleurs.


Photo de Marie Bouchez

Echinulé : couvert de petites épines ou de petites pointes.

Endoconidie : conidiophore béant d'où s'échappent les conidies.

Endophyte : organisme parasite vivant à l'intérieur d'une plante.

Enzyme : protéine catalyseur de réactions chimiques.

Forme imparfaite : forme de reproduction asexuée des champignons.

Forme parfaite : forme de reproduction sexuée des champignons.

Forme spéciale (abréviation : f. sp.) : subdivision d'une espèce de champignon caractérisée par un pouvoir pathogène spécifique sur un genre ou une espèce de plantes déterminées.

Fumigation : dispersion dans l'atmosphère d'une enceinte fermée, d'un produit phytopharmaceutique à l'état de gaz, de fumée ou de brouillard.

Fusiforme : en forme de fuseau.

Hyalin : qui a la transparence du verre.

Hyphe : filament mycélien qui constitue l'appareil végétatif des champignons.

Incubation : période pendant laquelle une infection reste invisible. Elle débute avec la contamination et prend fin avec l'apparition des premiers symptômes.

Infection : pénétration et développement dans un organisme de germes pathogènes dits infectieux.

Infestation : pollution superficielle des téguments des graines, par les spores d'un champignon.

Inoculum : champignon ou partie de celui-ci (mycélium, conidie...) pouvant provoquer une contamination.

In vitro : en milieu artificiel.

In vivo : en milieu naturel.

Isolât : culture pure obtenue à partir d'un isolement.

Isolement : obtention au laboratoire d'une culture d'un champignon sur milieu nutritif artificiel à partir d'un fragment de mycélium ou de plantule malade repiqué sur le milieu, afin de déterminer cet organisme pathogène.

Géniculée : extrémité d'une spore donnant par bourgeonnement un bouquet de spores terminales.

Lésion : modification de la structure d'un organe, d'un tissu vivant, sous l'influence d'une cause mécanique, physiologique ou parasitaire.

Micron : millième de millimètre.

Milieu nutritif : substance nutritive fabriquée artificiellement pour faire pousser des agents pathogènes en vue de leur détermination.

Mycélium : appareil végétatif du champignon constitué d'un ensemble de filaments appelés hyphes.

Mycose : nom qui désigne toutes les affections provoquées par des champignons.

Mycotoxines : métabolites synthétisés par les champignons eux-mêmes.

Nanisme : anomalie caractérisée par la petitesse de la taille très inférieure à la moyenne.

Nécrose : mort des tissus d'un organe au niveau d'une lésion.

Oospore : spore issue de la fécondation de l'élément femelle (oogone) par l'élément mâle (anthéridie) appelé « œuf », chez les oomycètes.

Opportuniste : « parasite secondaire » qui s'est implanté dans une semence en raison de conditions climatiques défavorables à la plante en fin de végétation.

Parasite : organisme qui se développe aux dépens d'un autre être vivant dont il altère l'état végétatif dans la plupart des cas.

Périthèce : organe de reproduction de certains champignons Ascomycètes, généralement globuleux ou en forme de poire et renfermant des asques et des ascospores.

Phialide : cellule située à l'extrémité d'un conidiophore, en forme de bouteille très allongée, produisant des spores.

Polyphage : organisme qui s'attaque à des plantes très différentes.

ppm : partie par million.

Pycnide : organe de reproduction asexuée de certains Champignons Imparfaits de l'ordre des Sphaeropsidales. Clos ou en forme de poire, elle est munie d'un ostiole par où s'échappent les spores (pycniospores) souvent dans une gelée (cirrhe).

Pycniospores : conidies formées dans une pycnide.

Reproduction végétative : type de reproduction ne faisant pas intervenir la fécondation.

Saprophyte : organisme se nourrissant aux dépens de débris organiques ou végétaux. Les champignons saprophytes présents sur les semences ne perturbent généralement pas le développement des jeunes plantes.

Sclérote : organe de conservation d'un champignon formé de filaments mycéliens entrelacés à membrane épaisse et dure.

sp. : s'emploie après un nom de genre pour désigner une espèce indéterminée ou non précisée.

Sporange : = sporocyste.

Sporangiophore : = conidiophore chez les Phycomycètes.

Spore : organe de conservation ou de propagation des champignons issu de la multiplication asexuée (conidie..) ou sexuée (ascospore, basidiospore...).

Sporocyste : cellule de la reproduction asexuée dont le contenu se transforme en spores qui s'échappent par une ouverture ou une rupture de la paroi du sporocyste.

Sporodochie : masse de conidiophores placés côte à côte sur un stroma mycélien.

Sporulation : émission de spores.

Stérigmate : petit prolongement d'une cellule productrice de spores, qui porte ces spores.

Stroma : masse de filaments mycéliens, comportant ou non des éléments de la plante parasitée ou du substrat sur lesquels se développe le champignon.

Symptôme : phénomène qui apparaît chez un être vivant et qui révèle un trouble fonctionnel, une lésion, une pourriture... après une période d'incubation d'un parasite.

Systémique : qui est véhiculé à l'intérieur d'une plante. Se dit d'un pathogène ou d'un produit chimique.

Virulence : caractérise le pouvoir pathogène d'une race de parasite.

Zoosporange : sporange, organe en forme de sac où se différencient les zoospores.

Zoospore : spore mobile en milieu aqueux, pourvue d'un ou de plusieurs flagelles.





haut de la page